Travail sur l’espace de la cave d'une école d'art (Institut supérieur des arts de Toulouse) dans laquelle se trouvent les moules et répliques de plâtres utilisés, lorsqu’à l’époque on basait l’apprentissage de l’art dans une continuité directe avec le passé. Lorsque la pédagogie culturelle a changé et qu’une rupture des pensées s’est opérée, les moulages qui en sont les témoins ont été soustraits au regard, déposés à la cave. C’est aujourd’hui avec un regard archéologique et critique que je construis un mur qui les découpe, mettant en valeur leur présence dans un espace figuratif et représentatif qu’est le mur du White Cube. Cette strate géologique fait resurgir du passé ces reliques et les encadre.